10, 11 & 12
MAI 2022

MARDI 10 MAI

INFOPOL I XPO112 ACCUEILLE LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA POLICE

Après vingt ans d’existence, le modèle policier actuel est soumis à une pression croissante. En raison des évolutions sociales et technologiques, le fonctionnement de la police est confronté à de nouveaux défis. C’est pourquoi la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, en collaboration avec plusieurs partenaires clés, a pris l'initiative d'organiser des États généraux de la police.

De quoi s’agit-il ?

Les États généraux de la police sont un projet global et unificateur qui regroupe toutes les activités pertinentes des partenaires clés et des parties prenantes. Ce projet vise à recenser les défis auxquels la police est confrontée et à formuler des recommandations politiques. Son objectif ultime est de créer un corps de police plus moderne et plus dynamique, fondé sur une vision et une approche renouvelées. Les partenaires clés et les parties prenantes unissent ainsi leurs forces pour mettre en place la police du futur.

Quand ?

Le mardi 10 mai 2022, un état des lieux intermédiaire sera présenté à l'INFOPOL I XPO112, en présence de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden, ainsi que de tous les partenaires clés et parties prenantes. Une visite de l'INFOPOL I XPO112 sera programmée à l’issue de l'événement.

Partenaires clés

La ministre de l'Intérieur collabore avec un certain nombre de partenaires clés. Ceux-ci apportent l’expertise nécessaire et prennent en charge une grande partie des activités de fond. Celles-ci prendront la forme de tables rondes, de séminaires, de journées d’étude et d'ateliers.

Ces partenaires sont :

L’ASBL Centrum voor Politiestudies (CPS)

L’ASBL Circle of Police Leadership (CPL)

L’ASBL Centre d'études sur la police (CEP)

Le Comité de coordination de la police intégrée (CC GPI)

La direction générale Sécurité et Prévention du SPF Intérieur (DGSP)

 

Sur invitation exclusivement

 

MERCREDI 11 MAI

APRÈS-MIDI D'ÉTUDE : NEW WAY OF PROTESTING (NWoP)

Depuis les années 1990, lors des manifestations, la police opère sur la base d’une « gestion négociée de l’espace public » (GNEP). Toutefois, ces derniers temps, les médias sociaux ont suscité l’émergence d’une nouvelle problématique : les nouvelles formes de protestation (la New Way of Protesting) avec les gilets jaunes en France, les manifestations pour le climat chez nous, Black Lives Matter, La Boum et les manifestations anti-CST. La police doit faire face à ces nouveaux modes de protestation. C’est pourquoi ce concept a été retenu comme objectif stratégique dans le cadre du programme gestion policière de l’espace public du nouveau Plan national de sécurité (PNS) et figure également dans la note de politique générale de la ministre de l’Intérieur. En outre, en 2021, un groupe de travail a été mis sur pied sur cette thématique dans le cadre de la police intégrée afin de parvenir à des actions concrètes et recommandations à l’horizon 2025. Durant l’après-midi d’étude sur la NWoP, de nombreuses questions pertinentes seront abordées :

  • Quels sont les défis posés par la NWoP en matière de « gestion négociée de l’espace public » (GNEP) ?
  • Quels rôle endosse l’autorité administrative et quelle est sa vision de la NWoP ? 
  • En quoi consiste la nouvelle approche policière de la NWoP ?
  • Comment cette problématique est-elle gérée par les autres pays confrontés à des situations similaires ?

 

13:00 – 13:15

Présentation du CPL + introduction à l’après-midi d’étude sur la NWoP

Le Circle of Police Leadership (CPL) est une plateforme de réflexion pour les fonctionnaires de police occupant une fonction dirigeante ainsi que pour les collaborateurs CALOG de niveau A. Il s’agit d'une organisation où les dirigeants peuvent se rencontrer sans obstacles géographiques ou fonctionnels. Le CPL entend apporter une contribution constructive à une prise en charge policière de qualité et soutenir ainsi la politique menée par les services de police.

Choix du thème « NWoP » : ces derniers temps, nous avons vu se multiplier les manifestations débouchant sur une violence inutile. Les règles fondamentales du jeu démocratique semblent se déliter. Une nouvelle approche policière doit être élaborée au départ des principes de la gestion négociée de l’espace public (GNEP).

Orateur : J-L Dalle - Président du CPL - Chef de corps de la zone de police Gavers

Langue : néerlandais

 

13:20 – 13:50

Cadre général détaillant pourquoi et comment les citoyens protestent

Pourquoi et comment les citoyens protestent-ils ?  Quels sont les phénomènes déclencheurs ?  Pourquoi et comment constate-t-on un changement dans le maintien de l’ordre public ? Qu’est-ce qui est différent ? Comment la police peut-elle s’y adapter ?

Orateur : Evelien De Pauw - Chercheuse & chargée de cours au Vives University College

Langue : néerlandais

 

13:55 – 14:25
GNEP et NWoP sur le terrain
Comment la gestion négociée de l’espace public se traduit-elle dans la pratique au sein d'une grande ville lors de la préparation, de l’exécution et du suivi d’opérations de maintien de l’ordre de grande ampleur.

Orateur : Daniël Van Calck - Commissaire - Gestionnaire du dossier Manifestations - Zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles
Langue : néerlandais


14:30 – 15:00

Les limites de la GNEP dans le cadre de la NWoP
Analyse des limites de la gestion négociée de l’espace public (GNEP) dans le cadre de la NWoP.

Orateur : Aline Lefèvre - Commissaire en chef à la Direction des interventions - Zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles

Langue : français


15:05 – 15:35

La gestion de l’information dans le cadre NWoP

La loi sur la fonction de police, les directives et les méthodes de travail imposent de maîtriser la gestion de l’information liée aux événements. La police locale est aujourd’hui l’acteur clé dans la gestion négociée de l’espace public. Or, lorsque la concertation est impossible avec l’organisateur d’une manifestation, quels sont les moyens permettant aux services de police et aux autorités administratives d’évaluer l’ampleur de l’événement et les outils de sécurité à mettre en œuvre ?

Orateur : Laurent Van Doren - Chef de corps de la zone de police de Charleroi
Langue : français

 

15:40 – 16:10

La NWoP aux USA - Collecte d’informations et identification des indicateurs de préattaque lors de manifestations violentes aux États-Unis

La collecte de renseignements et les indicateurs de préattaque utilisés par le FBI pour se préparer face à des interventions très médiatisées qui auraient pu dégénérer en activité violente. 

Orateur : Jaimie E. Rohrbaugh - Agent spécial adjoint en charge - FBI de Minneapolis (USA)

Langue : anglais

 

16:15 – 16:45

Rôle et vision de l’autorité administrative concernant la NWoP
En tant que responsable de l’ordre public, le bourgmestre assume un rôle important. Le bourgmestre Charles Picqué expliquera comment il mène cette tâche à bien en collaboration avec les services de police.

Orateur : Charles Picqué - Bourgmestre de Saint-Gilles
Langue : français


17:00

Clôture


 

CONTINUE

 

Ce site web utilise des cookies pour vous offrir une meilleure expérience lorsque vous visitez ce site. En savoir plus sur les cookies

Cookies nécessaires (nécessaires au bon fonctionnement du site web)


N'accepter que les cookies sélectionnés | Effacer les paramètres